• Des premiers automates à la reconnaissance faciale et aux robots humanoïdes, cette histoire mondiale présente un fascinant panorama  de l'intelligence artificielle.  En 100 dates,  Clifford Pickover explore tous les domaines où l'IA intervient. Vous retrouverez des inventions célèbres comme l'Organon d'Aristote, la créature Frankenstein, la machine de Babbage, l'ENIAC, Hal 9000 mais aussi des inventions plus obscures, comme Le jardin mécanique d'Hesdin ou ELIZA le psychothérapeute.  De la fiction au jeu en passant par des applications plus sérieuses, ce livre  nous offre une vision sur les origines de l'intelligence artificielle, sur son avenir, et ce qu'elle signifie pour l'humanité. 

  • La cryptologie, cet art de coder un message de telle sorte qu'il puisse tomber sans inconvénient entre les mains de l'ennemi, est aussi ancienne que l'écriture, le commerce ou la diplomatie. Elle se complexifie au fur et à mesure des progrès techniques. Au XXe siècle, après les travaux d'Alan Turing – de l'invention de la machine qui porte son nom à la cryptanalyse de l'Enigma –, après ceux de Claude Shannon sur la théorie de l'information et après la découverte de la cryptologie à clé publique, elle devient une branche à part entière d'une science informatique en devenir.

    Aujourd'hui, avec l'avènement d'Internet, les milliards de messages chiffrés qui s'y échangent quotidiennement et l'explosion des cryptomonnaies et de la blockchain, elle a pris une importance considérable. Aucune des méthodes de chiffrement utilisées en pratique n'est mathématiquement inviolable : la seule limite est celle de la puissance de calcul des ordinateurs. Cette puissance ne cessant de croître, les cryptographes (qui élaborent les codes) et les cryptanalystes (qui cherchent à les briser) sont engagés dans une compétition permanente, sorte de course sans fin, effrénée mais pacifique.

    C'est cette histoire que nous conte ici Jacques Stern, qui en est un des acteurs incontournables.

  • La crise sanitaire du printemps 2020 aura consacré le triomphe du numérique.
    Les nouvelles technologies portaient l'espoir d'un monde plus égalitaire.
    L'espoir est cruellement déçu.
    Il y a d'un côté ceux qui sont tout, de l'autre ceux qui ne sont rien.
    On pensait que le numérique allait libérer les entreprises. En réalité, il assied la domination de quelques titans capables d'imposer leur loi.
    On pensait qu'il allait mêler les classes sociales en donnant à chacun sa chance. Hélas, il sépare les élites technophiles des populations déconnectées et sans avenir.
    On pensait qu'il allait renforcer la démocratie. Que voyons-nous ? Elle n'a jamais été aussi faible, prise en étau entre les dictatures ultramodernes et les revendications de minorités qui en sapent les bases.
    Si nous n'agissons pas, le numérique va détruire la civilisation.
    Nous devons changer nos institutions, maîtriser le pouvoir prométhéen donné par les technologies, redonner à la société son équilibre et aider l'homme à trouver sa nouvelle place.
    Olivier Babeau est le président fondateur de l'Institut Sapiens, un laboratoire d'idées dédié à la réflexion sur la place de l'être humain dans le monde technologique qui naît. Il s'exprime régulièrement dans les médias et a écrit de nombreux ouvrages, dont Éloge de l'hypocrisie (Cerf, 2018).

  • Nous vivons une révolution inouïe, inimaginable il y a encore cinquante ans, celle de la machine qui apprend, et qui apprend par elle-même. Au lieu d'exécuter les ordres d'un programme, la machine peut désormais acquérir par elle-même, par l'expérience, les capacités nécessaires pour accomplir les tâches qui lui sont assignées, y compris celles que l'on croyait réservées à l'humain. Les applications sont immenses : reconnaissance des formes, des voix, des images et des visages, voiture autonome, traduction de centaines de langues, détection des tumeurs dans les images médicales... Yann Le Cun est à l'origine de cette révolution. Il est en effet l'un des inventeurs de l'apprentissage profond, le deep learning, qui caractérise un réseau de neurones artificiels dont l'architecture et le fonctionnement s'inspirent du cerveau. C'est à la naissance de cette nouvelle forme d'intelligence, à l'émergence d'un système quasiment auto-organisateur, que nous convie Yann Le Cun. Un livre qui évoque la démarche intellectuelle d'un inventeur au carrefour de l'informatique et des neurosciences. Un livre qui éclaire l'avenir de l'intelligence artificielle, ses enjeux, ses promesses et ses risques. Un livre passionnant, clair et accessible, qui nous fait pénétrer au coeur de la machine et nous fait découvrir un nouveau monde fascinant, qui est déjà le nôtre. Yann Le Cun, lauréat du prix Turing, est professeur à New York University et dirige la recherche fondamentale chez Facebook. 

  • Le deep learning est une forme avancée et plus complexe du machine learning qui fait appel à des réseaux neuronaux à plusieurs couches.
    Ce manuel d'apprentissage synthétique, avec cours et exercices, s'appuie sur des exemples d'écriture de programmes d'intelligence artificielle dans des domaines comme la vision par ordinateur, la compréhension des langages naturels ou l'apprentissage par renforcement.
    Cet apprentissage du deep learning se fait en écrivant des programmes avec TensorFlow, framework open source de machine learning.
    L'auteur est un chercheur en IA de longue date et un enseignant. Dans ce livre il incite ses étudiants et ses lecteurs à appliquer sa méthode qui est "d' apprendre en programmant  ».
    Chaque chapitre propose un projet, des exercices et des lectures complémentaires.
    Ce cours d'initiation comporte une quarantaine d'exercices dont la moitié sont corrigés.

  • Ils transforment les sciences, l'industrie, la société... Ils bouleversent les notions de travail, de propriété, de gouvernement, de vie privée... et d'humanité. Qui, aujourd'hui, n'a pas entendu parler des algorithmes ?
    Avec eux, nous passons facilement d'un extrême à l'autre : nous nous réjouissons qu'ils nous facilitent la vie, mais redoutons qu'ils nous asservissent...Pour en finir avec cette vision manichéenne, cet ouvrage propose un nouveau regard sur notre époque, sur le temps des algorithmes.
    Les algorithmes sont probablement les outils les plus sophistiqués que les hommes aient eu à leur disposition depuis les commencements de l'histoire de l'humanité. Créations de l'esprit humain, ils sont ce que nous avons voulu qu'ils soient. Et ils seront ce que nous voulons qu'ils soient : à nous de choisir le monde que nous voulons construire.

  • Comment fut inventé l'ordinateur ?
    Comment notre monde s'est-il numérisé ?
    Qui sont les héros de cette aventure ?
    Comment s'inscrit-elle dans l'évolution de l'humanité ?

    Connaître l'histoire de l'informatique relève désormais de la culture générale.
    De la machine d'Anticythère au cyberespionnage et aux Big Data, des cartes perforées à l'Internet, des tabulatrices aux tablettes, ce livre vous propose un voyage dans le temps, une archéologie de notre environnement numérique.

    Laissez-vous emporter dans cette lecture fabuleuse, où chacun retrouvera ou découvrira ces merveilleuses créations de l'esprit humain.

  • L'« IA » fait de plus en plus souvent la une des médias. Les mystérieux algorithmes de nos ordinateurs sont champions du monde d'échecs et de go, ils vont conduire nos voitures, traduire automatiquement en n'importe quelle langue, voire imiter nos modes de raisonnement. Hélas, ils ne savent même pas qu'ils sont intelligents. Pour le dire plus clairement, ils ne savent rien. Tout ce que peuvent manifester les ordinateurs dotés des techniques les plus récentes d'IA est une intelligence qui ne comprend rien - du réflexe sans réflexion. Certains de nos mécanismes cognitifs, patiemment mis au point par l'évolution biologique, comme la recherche de la simplification et de la structure des phénomènes, sont encore hors de portée des machines, contraintes d'approcher au plus près de nos modes de raisonnement sans jamais les reproduire vraiment. Le fantasme de la machine qui sait tout a donc de beaux jours devant lui, même si les progrès de l'IA posent avec toujours plus d'acuité la lancinante question de savoir si une véritable intelligence peut être produite par des circuits de silicium. Jean-Louis Dessalles est enseignant-chercheur à Télécom ParisTech. Il utilise l'intelligence artificielle pour démonter les mécanismes de l'intelligence humaine, notamment en ce qui concerne le langage et le raisonnement. 

  • Journaliste spécialiste du numérique, Elsa Bembaron nous offre une enquête sur la révolution numérique qui s'apprête à déferler sur nous.
    Impression 3D, reconnaissance faciale, e-santé, assistants vocaux... Les progrès de l'intelligence artificielle nous font entrer dans une nouvelle ère : celle de l'Internet des objets.
    Dotée d'une intelligence propre, chaque pièce de mobilier communique avec l'objet voisin. Dans la maison connectée, la porte d'entrée lance l'éclairage du salon et met de la musique pour vous accueillir.
    Le frigo commande les denrées avant qu'elles viennent à manquer ou préconise des menus en fonction de votre régime, tandis que le pot de fleurs connecté prodigue à la plante les soins appropriés...
    Le monde du travail lui-même est bouleversé. Les médecins sont aidés par des IA pour leur diagnostic. Sur les routes, les véhicules gagnent en autonomie. De nouveaux métiers apparaissent : pilotes de drônes, dresseurs de robots, développeurs...
    Tout change autour de nous et de plus en plus vite. Ce livre est le mode d'emploi pour profiter de cette révolution, sans se laisser emporter.

  • L'architecture propre

    Robert C. Martin

    • Pearson
    • 27 Novembre 2020

    Vous n'imaginez pas le temps qu'une architecture logicielle bien soignée dès le départ peut vous faire gagner. Vous pouvez augmenter fortement la productivité du développement tout au long du cycle de vie des applications.Dans la lignée de son bestseller international Coder proprement, le légendaire Robert C. Martin, dit «Oncle Bob», vous présente les règles universelles de l'architecture logicielle, et comment les appliquer. Fidèle à l'esprit des travaux d'Oncle Bob, ce livre regorge de solutions pragmatiques et claires pour affronter vos vrais défis: ceux que vous devez relever pour mener vos projets au succès.Découvrez les objectifs d'un architecte logiciel, et les disciplines et pratiques essentielles pour les remplir.Maîtrisez les grands principes de la conception logicielle en termes de fonctions, de séparation des composants et de gestion des données.Familiarisez-vous avec dix principes (ADP, CCP, CRP, DIP, ISP, LSP, OCP, REP, SAP et SDP).Comprenez en quoi les paradigmes de programmation imposent une discipline en bornant les activités des développeurs.Faites la différence entre l'essentiel et l'accessoire.Mettez en place des structures de haut niveau optimales pour toutes vos applications: web, bases de données, clients lourds, console et embarqué.Tracez des frontières et créez des couches pour organiser vos composants et services.Repérez les erreurs de conception et d'architecture et apprenez à les éviter et à les corriger.Architecture logicielle propre est une lecture indispensable pour tout architecte logiciel, en devenir ou chevronné, pour tout analyste, architecte système, ingénieur logiciel et pour tout développeur travaillant à partir des modèles d'architectures déjà établis.

  • Quand un ingénieur philosophe se penche sur l'informatique et quand, en plus, il se nomme Luc de Brabandere, on peut s'attendre à être dépaysé. 

    Car si l'informatique a - à l'instar de l'écriture et de l'imprimerie - révolutionné notre façon de penser, cette science a pris naissance... il y a plus de 3000 ans, bien avant que l'ordinateur ne fasse ses premiers calculs !  Et quoi de mieux, pour se familiariser avec cette nouvelle façon de penser, que de se glisser dans la tête de ceux qui l'ont façonnée ?

    C'est donc un voyage que nous propose Luc de Brabandere, à la rencontre de personnalités hors du commun, certaines connues, d'autres injustement méconnues qui, chacune dans leur domaine, avec des intuitions fulgurantes, ont contribué à cette révolution qui nous touche tous.

    Mais pour l'auteur, l'histoire d'Homo Informatix est loin d'être terminée. Elle reste même encore à écrire et l'importance des enjeux est telle qu'il vaut mieux prendre le clavier soi-même. Partant du constat qu'aujourd'hui, les principaux protagonistes de cette épopée sont avant tout des techniciens et des entrepreneurs, Luc de Brabandere nous invite à inventer tous ensemble les principes d'un humanisme numérique.

    Car il n'existe pas d'algorithme pour écrire l'avenir !

  • Ce n'est que récemment que l'on a commencé à mesurer à quel point l'informatique est en passe de transformer notre société, et même de la bouleverser de fond en comble. C'est à décrire et à analyser les fondements de l'hyperpuissance de l'informatique que Gérard Berry se consacre dans ce livre qui fera date. Il montre en effet de façon non technique comment la science et la technologie informatiques mettent l'information au coeur de l'action, qu'elle soit produite par les hommes ou par les machines. Algorithmes, données, machines et réseaux conduisent surtout à un nouveau schéma mental bien différent de celui des siècles précédents, qui confère un pouvoir étonnant à ceux qui le comprennent et l'organisent. Pour donner concrètement à comprendre le mode de pensée inhérent à l'informatique, Gérard Berry passe en revue cinq domaines de transformations massives : les télécommunications, Internet, la photographie et la cartographie, l'informatisation de la médecine, et celle en cours de toutes les sciences. Il analyse ensuite en détail deux dangers de l'informatique, les bugs et les trous de sécurité, qui peuvent parfois transformer des systèmes informatisés en dangers publics, et montre comment la science moderne permet de mieux contrôler ces dangers. Enfin, l'auteur donne sa vision de l'évolution de l'informatique, bien loin des fantasmes trop souvent partagés. Pour la première fois, un livre qui explique tout de l'informatique, de son monde, ses fondements, ses applications, et la révolution qu'elle représente. Gérard Berry est professeur au Collège de France où il dirige la chaire Algorithmes, machines et langages. Il est médaille d'or du CNRS.

  • L'année 1969 fut l'apogée de la Révolution industrielle qui a permis
    à l'homme de marcher sur la Lune sans électronique, et l'an I
    de la Révolution numérique avec l'apparition des premières puces.
    Un siècle de Révolution industrielle nous a apporté la prospérité
    et la démocratie, que nous apporte ce demi-siècle de Révolution
    numérique ?
    Grâce à ses technologies - la Tech -, nos objets quotidiens sont
    devenus magiques : les smartphones nous donnent accès à tout et
    à tous, et Internet est un moyen d'échange sans limites, promesse
    d'une démocratie achevée.
    Tout cela est un trompe l'oeil. La Révolution industrielle a enrichi
    toute la population de nos pays et entamé le développement des
    autres. La Tech crée une économie radicalement inégalitaire pour les
    personnes, les entreprises et les États. Elle mine nos classes moyennes
    dont les revenus du travail stagnent depuis quinze ans et, de son fait,
    les chances des pays pauvres de ne plus l'être ont baissé de moitié.
    Passer d'une situation où les vainqueurs s'enrichissent plus que les
    autres à un monde où les autres ne s'enrichissent plus du tout est un
    changement de nature, pas de degré. La vraie menace de la Tech
    n'est pas économique mais politique.
    Sa puissance inégalitaire met fin au pacte moral de la Révolution
    industrielle qui promettait l'amélioration de la vie pour tous. Dans
    le monde entier, le sujet n'est plus la démocratie mais l'efficacité
    des gouvernants, devenue le seul critère de jugement des citoyens.
    Sa puissance technique est pour les États une tentation de contrôle
    irrésistible. Les dirigeants y cèdent dans un développement sans fin
    de la surveillance de nos vies. Pour notre bien.
    La Tech serait-elle le despote « puissant et doux » par lequel
    Tocqueville voyait disparaître la démocratie ?

  • Depuis des milliers d'années, nous collectons de l'information et utilisons des algorithmes. Mais récemment, la récolte a littéralement explosé : les technologies numériques nous permettent de créer, stocker, transformer et transmettre des données dans des quantités et à une vitesse de plus en plus considérables.
    Ordinateurs, téléphones, objets connectés, réseaux sociaux...
    Chacun de nous contribue activement, consciemment ou non, à bâtir un nouveau continent, la Terra Data, la "terre des données". Entre promesses et menaces, quelle société se dessine derrière cette avalanche d'information ?
    Cet ouvrage nous invite à découvrir ces nouveaux territoires, pour agir en faveur d'une utilisation des données responsable et humaniste. Internautes, ingénieurs, consommateurs, citoyens : ces enjeux nous concernent tous !

  • Une nouvelle ère numérique s'ouvre avec l'usage des protocoles à blockchain.
    Partant du Bitcoin qu'il ne saurait être question d'escamoter comme on l'a fait trop souvent derrière le processus d'enregistrement des opérations dans une blockchain, ce livre entend donner une vision d'ensemble sur une nouvelle ère numérique, venant après celle ouverte par les protocoles qui régissent Internet. Dans le foisonnement d'idées que l'on peut avancer sur l'ère qu'ouvrent les protocoles à blockchain, il est en effet utile de distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas : les séquelles des origines et les rapports complexes entre la technologie d'ensemble et l'usage monétaire de la cryptomonnaie, la nature de celle-ci et ce que permet vraiment (ou non) un protocole d'échanges décentralisé.
    Limitant les explications techniques au minimum nécessaire, cet ouvrage détaille ce qui se passe réellement sur une blockchain (transactions, certifications, horodatage, automatisation des contrats), ce qui fait consensus et ce qui fait débat (le mode même de consensus, la gouvernance, la difficile conciliation des enjeux de sécurité, de programmabilité ou de mise à l'échelle), et les nouvelles « règles du jeu » partagées dans un monde qui, au moins pour une part, se déroule sans l'État et sans banque, où la nature de certaines propriétés (les communs) et de certaines procédures (les appels au marché par voie d'ICO) introduisent de profonds changements.
    À quoi la révolution des échanges centralisés et des protocoles à blockchain peut servir ? Cet ouvrage de référence décrypte de manière claire les nouvelles "règles du jeu" qui découlent de l'apparition de ces nouvelles technologies.
    EXTRAIT
    Dire « la blockchain » sans préciser si c'est celle du protocole Bitcoin, Ethereum, Monero ou quelque autre, écrit dans tel ou tel langage, assorti de telle ou telle forme de consensus... n'a pas plus de sens que de dire « la bouteille » pour désigner indistinctement une bouteille de champagne, de Saint-Émilion ou d'eau de Javel. Dire que « la technologie blockchain » est à la base de Bitcoin, c'est oublier que dans l'assemblage technologique réalisé par Nakamoto, on trouve aussi des concepts (le pair-à-pair, l'horizontalité) et des éléments de science (l'algorithme de hachage SHA-256 pour générer des arbres de Merkle, la cryptographie asymétrique avec les courbes dites elliptiques c'est-à-dire de type y2= x3 + ax + b, pour générer les paires de clés avec lesquelles les utilisateurs signeront leurs transactions).
    Sa blockchain, quant à elle, sert à structurer les données de Bitcoin ; elle permet la mise par écrit de toutes les opérations effectuées sur le réseau. Une de ses particularités est d'être linéaire et unidirectionnelle dans le temps, car il ne peut y avoir qu'une accumulation de blocs et non une soustraction, sous réserve, pour être précis, de possibles technologies de pruning pour alléger la chaîne. Elle s'étend donc à l'infini en ajoutant des blocs un à un, à un intervalle à peu près régulier de dix minutes.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Par leur connaissance approfondie du sujet et leurs talents de vulgarisation, déjà éprouvés dans de précédents ouvrages, mais aussi par le rôle qu'ils jouent dans la communauté francophone des « cryptos », Jacques Favier, Jean-Samuel Lécrivain et Adli Takkal-Bataille, fondateurs d'un cabinet de conseil spécialisé en intelligence stratégique, offrent un ouvrage de référence qui permettra de comprendre enfin à quoi la révolution des échanges centralisés et des protocoles à blockchain peut servir.

  • «Un robot dans chaque foyer ». Voilà ce que prédit Bill Gates pour les années à venir. Pour le célèbre cofondateur de Microsoft, le bouillonnement actuel dans le domaine de la robotique rappelle étrangement celui qui régnait dans l'informatique, du temps où il rêvait d'un ordinateur pour chaque maison. Un rêve que la réalité a aujourd'hui largement dépassé !
    Mais au fait, d'où viennent ces robots qui s'invitent chaque jour un peu plus dans notre quotidien ? Tâches domestiques, transports, loisirs, soins... : lesquels font déjà partie intégrante de notre vie ? Sont-ils réellement plus performants que les humains ? Emploi, sécurité, relations humaines... : peuvent-ils s'avérer dangereux ? Et à l'avenir, jusqu'où iront-ils ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage apporte des réponses claires, basées sur des entretiens avec des roboticiens et informaticiens reconnus.
    De quoi mieux comprendre les réalités concrètes que recouvre ce terme de « robot » devenu un peu fourre-tout. De quoi aussi prendre un peu de hauteur sur ce sujet qui n'a pas fini de faire la une des journaux... ni d'inspirer les scénaristes de films de science-fiction.
    Alors, prêts à plonger au coeur de la révolution robotique ?

  • Comment se repérer sur le Web ? L'objectif de ce livre est de révéler ce qui se cache derrière l'interface, en apparence extrêmement simple, depuis laquelle nous avons accès à tant d'informations. Comment ont été inventés les moteurs de recherche ? Comment fonctionnent-ils ? (technique, financement, statut juridique). Quels sont les principaux acteurs sur le marché ? Quelles sont les perspectives d'évolution du secteur ? Comment se repérer sur le Web ? Comment ne pas se perdre dans ce déluge d'informations ? Les moteurs de recherche sont à la fois des cartes, des boussoles et des topographes. Ils indiquent le nord et nous guident en nous disant : " Ce contenu est plus pertinent que celui-là. " Ils répondent à nos questions les plus farfelues en quelques microsecondes. Ils indexent les informations accessibles et dressent pour nous des listes vertigineuses. Ils organisent la connaissance à l'échelle du monde. Oracles modernes, pythies algorithmiques. L'objectif de cet ouvrage est de révéler ce qui se cache derrière l'interface en apparence extrêmement simple depuis laquelle nous avons accès à tant d'informations. Le lecteur apprendra comment ont été inventés les moteurs de recherche. Il comprendra comment ils fonctionnent, comment ils sont financés, quel est leur statut juridique, les controverses dont leur activité est susceptible de faire l'objet, quels sont les principaux moteurs sur le marché, comment ils se distinguent les uns des autres et quelles sont les perspectives d'évolution du secteur.

  • Le challenge que représente l'innovation est en perpétuelle évolution. Les entreprises mettent en place de nouvelles pratiques, les chercheurs proposent des théories originales et des méthodologies de management plus performantes, tandis que, de leur côté, les institutions restructurent leur dispositif d'accompagnement du développement économique.
    Cette nouvelle édition du livre Ingénierie de l'innovation est donc très largement remaniée et enrichie. L'ouvrage expose tout d'abord comment organiser une entreprise pour accroître sa capacité à innover en se fondant sur des techniques d'audit et d'évaluation très récentes. Il détaille l'open innovation et toutes les formes de partenariats possibles. Enfin, il aborde tout ce que doit savoir un chef de projet pour préparer, piloter et mener à bien ces projets si particuliers que sont les projets innovants.
    Adapté à l'innovation de produit, de procédé, de service et organisationnelle, ce livre permet également de mieux maîtriser les nouvelles normes européennes ISO et les guides de recommandations nationaux en matière de management de l'innovation.
    Depuis sa première parution, cette ouvrage est devenu une référence pour les chercheurs, les étudiants et les industriels car il offre un ensemble de méthodes et d'exemples permettant de bien comprendre les mécanismes de l'innovation et de se former aux méthodes de pilotage.

  • France Digitale, representing the best of the French tech sector, has gathered together nine contributions in order to provide an engaging perspective on the topics that have been the main focus of the year in tech. These topics have dominated much of the conversation around tech over the last year, and it is important that all tech stakeholders equip themselves to deal with these issues. United Tech of Europe is a contribution by France Digitale to the conversation and is the first attempt to seek to answer some of these big questions.

    This year's topics include women in tech, tech for good, Al for good, the European VC ecosystem, and the rise of digital health services. The African continent and its particular perspectives for growth are also considered, along with a review of how the tech sector and the wider economy can tackle the issue of the skills gap.

    The contributors to United Tech of Europe are all business leaders, start up founders or tech superstars - and sometimes all three at once. Between them, the contributors have founded companies worth billions of euros, and have changed the face of the economy. They work in a variety of sectors, in a variety of countries and in a variety of ways, but all share the same commitment to contribute to this conversation. They have shared their unique and valuable insights into these contemporary strategic issues as the industry arrives at a critical juncture in its development, and their views could not be more timely.

  • Dans ce troisième tome, Jean-Marie Huet poursuit l'exploration du monde de demain (5G, IoT...). De plus, il nous entraîne à la découverte de l'ordinateur quantique, de solutions de sécurité, mais il fait aussi, cette fois, coronavirus oblige, un détour par la biodiversité, ainsi que par la biologie et mène une véritable enquête scientifique.
    Diplômé de l'École nationale supérieure des Arts et Métiers et agrégé de mécanique, Jean-Marie Huet a également été enseignant (C.P.G.E.), toujours avide de transmettre son savoir. C'est ce qu'il continue à faire à travers cet ouvrage qui fait suite à « La révolution numérique - Tome I » et « La révolution numérique - Tome II », également parus aux Éditions du Panthéon.

  • « Un ouvrage indispensable pour rendre plus optimistes les partisans du "c'était mieux avant" et dirigeants en quête de repères. » Anne Meaux, Présidente et fondatrice de l'agence conseil en communication Image 7 « Cet ouvrage intelligent nous explique comment un monde où tout est digitalisé peut devenir un monde d'expériences et de services radicalement nouveaux. » Anne Lauvergeon, Présidente du Conseil d'Administration de SigFox « Manuel Diaz nous démontre à travers une foule d'exemples que la technologie étant désormais partout, elle n'est finalement plus nulle part. L'enjeu est notre capacité à nous en servir pour changer la vie de nos clients et de nos salariés. » Ronan Le Moal, Directeur Général Crédit Mutuel Arkea « Mais que se passe-t-il ? Ce livre percutant nous donne les clefs pour comprendre et anticiper le monde dans lequel nous devons inscrire notre business, car le digital n'est plus un secteur mais une transformation complète de la société et de l'économie. » Olivier Mathiot, co-Fondateur et PDG de PriceMinister, Business Angel, co-Président de France Digitale « Manuel Diaz nous rappelle fort justement la place centrale de l'Homme dans la révolution digitale et nous exhorte à reprendre la main au lieu de subir. Le facteur humain est de retour... tant mieux. » Pierre Hurstel, Ex DRH Monde Ernst&Young, Président de Matière à réflexion

  • Comment fut inventé l'ordinateur ? Comment notre monde s'est-il numérisé ? Qui sont les héros de cette aventure ? Comment s'inscrit-elle dans l'évolution de l'humanité ? Connaître l'histoire de l'informatique relève désormais de la culture générale. De la machine d'Anticythère au cyberespionnage et aux Big Data, des cartes perforées à l'Internet, des tabulatrices aux tablettes, ce livre vous propose un voyage dans le temps, une archéologie de notre environnement numérique. Laissez-vous emporter dans cette lecture fabuleuse, où chacun retrouvera ou découvrira ces merveilleuses créations de l'esprit humain.

  • Les Français prennent conscience de l'importance de la transition numérique : la place qu'elle prend dans notre vie quotidienne, les mutations qu'elle impose à nos institutions, la puissance qu'elle redistribue entre les entreprises et les Etats. Ces profonds changements restent cependant incompris et suscitent des craintes. Trop d'idées reçues, souvent fausses, sur la transition numérique encombrent encore les débats sur notre avenir dans l'économie numérique. Ce livre a pour objet de discuter ces idées reçues afin de pouvoir enfin, collectivement, passer à l'action.

  • Dans ce livre, des leaders d'opinions de tous horizons éclairent de leur regard singulier l'impact du numérique sur notre société. Ils présentent et décryptent dans cet ouvrage les innovations qu'ils appellent à mettre en oeuvre.
    #100idées pour garder résolument le cap d'une France numérique et accompagner les changements que provoquent les puissants courants de cette transformation.
    Ce livre a été réalisé à l'intiative du G9+. L'Institut G9+ est un think tank qui fédère 20 communautés d'anciens de toutes formations (écoles d'ingénieurs, management, sciences politiques, université) et représente 50 000 professionnels du numérique.

    Ouvrage collectif sous la directon de Luc Bretones
    Coordination de la rédaction : Olivier Trannoy
    Équipe de rédaction : Didier Carré, Bruno Dumont, Rodolphe Falzerana,
    Jean-François Perret, Rémi Prunier, Nadia Robinet, Olivier Trannoy, Jean-François Vermont.
    Préface de Gilles Babinet. Postface de Jérémie Berrebi.

empty