• Un village isolé des Pyrénées. Dans les parois rocheuses qui le surplombent, il y a une grotte difficile d'accès baptisée la 'grotte aux fées'. On dit que les fées, jadis, y cachaient les bébés qu'elles volaient.
    A l'écart des quelques habitants, Mariette et son fils, dit 'l'Ours', vivent là depuis des années. L'Ours est presqu'un adulte, une force de la nature qui, depuis sa naissance, n'a jamais prononcé un seul mot. Il a une peur viscérale des êtres humains et possède un véritable don avec les bêtes.
    En marge du village, l'Ours mène sa vie librement jusqu'au jour où un couple de touristes qui fait de la randonnée le voit dans un pré en compagnie d'une toute petite fille entièrement nue. Cette rencontre va bouleverser la vie de tous...
    Née en 1967, Violaine Bérot vit dans les Pyrénées. Son parcours éclectique l'a menée de l'informatique à l'élevage de chèvres. Dans cette vie en soubresauts, une seule constante : écrire.

  • Tombée des nues

    Violaine Bérot

    Baptiste et Marion vivent ensemble et sont heureux. Ils ont repris une ferme, à la lisière d'un village un peu paumé et élèvent des bêtes.
    Une nuit, Marion est prise de douleurs foudroyantes et accouche, à son plus grand étonnement, d'une petite fille.
    Le roman, qui fait entendre les voix des différents personnages, raconte ces quelques journées sidérantes.
    Née en 1967, Violaine Bérot vit dans les Pyrénées. Son parcours éclectique l'a menée de l'informatique à l'élevage de chèvres. Dans cette vie en soubresauts, une seule constante : écrire.

  • Vingt ans, vingt longues années à se regarder vieillir tandis que demeure intact le souvenir d'Ulysse.
    S'emparant de la Pénélope d'Homère, Violaine Bérot comble les lacunes de l'Odyssée à son sujet pour dresser le portrait iconoclaste et sensuel d'une femme fière qui n'admet d'autre loi que celle de son fol espoir dans le retour de l'homme qu'elle aime.
    Pénélope, femme éprise et reine, s'obstine. Elle rendra heureux Ulysse. Pas moins que lui.ro

  • Elle a tout abandonné pour lui. Elle avait du talent, commençait à être reconnue comme sculpteur. Mais elle est devenue moins que sa servante. Insidieusement. S'est oubliée, reniée. Au début de ce roman intense, elle tente de prendre la fuite. Avec son style reconnaissable et poétique, Violaine Bérot sonde les zones profondes, obscures, de ses personnages. Et raconte cette tragédie que représente le fait de « devenir personne.
    Née en 1967 dans les Hautes-Pyrénées. Issue d'un milieu paysan très modeste, Violaine Bérot vit dans les Pyrénées, est ouvrière agricole et écrit.

  • Jehanne

    Violaine Bérot

    Je m'appelle Jehanne. J'ai dix-neuf ans. Dans peu de temps je serai morte.


    Ils ont dit qu'ils me brûleraient vivante. D'habitude il y a derrière le bûcher un bourreau qui étrangle le condamné avant la première flamme. Pour moi ils ont dit vivante.


    Sans doute est-il temps que je meure. J'ai vécu trop fort. Peut-être, plus longtemps, me serais-je usée d'amour.

    Jehanne est le premier roman de Violaine Bérot. Vingt ans plus tard, il n'a rien perdu de sa fraîcheur.
    Rebelle et amoureuse, la Pucelle d'Orléans devra livrer ici la plus difficile des batailles, contre son statut d'icône, envoyée d'un dieu qui la retient d'être femme parmi les hommes.

  • Quoi de plus beau que l'amour d'une mère pour son enfant ? Titou est choyé, dorloté, adoré. Tout pour Titou. Il se sent pourtant complètement démuni face à cette mère trop aimante. Il étouffe, il n'en peut plus, cherche par tous les moyens à la pousser à bout ; qu'elle le lâche un peu, il est grand maintenant. Mais voilà, Titou et sa mère sont liés par un lourd secret, tapi dans le noir, à côté de la machine à laver, derrière la porte : l'autre, l'ahuri. Roman expurgé de toute narration classique,
    Tout pour Titou
    nous plonge sans ménagement au coeur des pensées intimes de chacun des protagonistes. Une exigence stylistique qui nous contraint à affronter tour à tour leur délire, leur colère, leur désarroi ou leur peur. Implacable et monstrueux, ce court récit n'en est pas moins d'une noirceur éblouissante.

  • Nous avons atterri douloureusement à côté du tapis. Elle rit de plus belle. Je ris aussi de ce vol raté d'une soeur et d'un frère trop grands pour jouer aux enfants. Nous rions comme nous devions rire petits, sans trop savoir pourquoi, juste pour le bonheur de rire dans le rire de l'autre. Léo vit avec sa mère. Lola avec son père. Séparés depuis vingt-cinq ans, ils se retrouvent le jour de l'enterrement de leur mère. Quand on a grandi l'un sans l'autre, comment fait-on pour retrouver la tendresse de l'enfance ? Et pourquoi nous apprend-on que c'est mal l'amour d'un frère et d'une soeur ?



  • Quelque part au fond des Pyrénées, il existe un endroit extraordinairement beau : Gavarnie, huitième merveille du monde. C'est là que Lise, 18 ans est retrouvée morte.
    À Cheryl, la copine du Poulpe, cette mort ne plaît pas beaucoup. Alors elle n'hésite pas : elle décide d'aller voir. Mais c'est où Gavarnie ? N'y aurait-il pas Lourdes dans les parages ? Lourdes et sa Bernadette qui voit la Vierge partout. Lourdes et ses commerces qui débordent d'eau bénite. On ne se rend pas compte, vu de la capitale, comme c'est moche, Lourdes.

empty