• " Trouvailles de style, aversion pour la morale... Jubilatoire ! " Rolling Stone
    Jeanne Moreau rien à voir avec l'actrice a tué son mari qui la maltraitait depuis des années. Trois balles dans le dos en guise d'épitaphe.
    Le soutien des réseaux sociaux et des associations de lutte contre les violences faites aux femmes lui a valu de n'effectuer qu'une partie de la peine à laquelle elle a été condamnée aux assises et de bénéficier d'une grâce accordée... le jour de la Saint-Innocent.
    Explorant un angle mort de l'affaire, un journaliste à la retraite décide de rouvrir le dossier. La septuagénaire que certains proches surnomment " la Ravajou " est-elle bien la victime que les médias se sont plu à dépeindre ?
    Avec ce roman noir aux faux airs de contre-enquête, Michel Embareck réaffirme son gout pour le politiquement incorrect et les trouvailles de style.

  • Après une longue séparation, un père et sa fille se retrouvent pour emprunter la route du blues entre Memphis et La Nouvelle-Orléans en espérant renouer des relations jusqu'alors chaotiques. S'ils découvrent peu à peu l'envers du décor d'une musique devenue folklore pour touristes, ils apprennent la vérité vraie sur la mort énigmatique de Robert Johnson, figure tutélaire de la musique bleue. Mais le voyage est surtout l'occasion pour le père de s'interroger sur ses crises de migraine, ce douloureux symptôme d'aucune maladie formellement identifiée qui conduit les victimes à entretenir avec le monde un rapport d'observateur misanthrope. Difficile dans de telles conditions de se livrer à des confidences.

  • Lorsque les Grandes Galeries de Moizy-les-Beauges sont ravagées par les flammes, une compagnie d'assurances demande à Victor Boudreaux, le privé " psychopathe et migraineux ", de déterminer l'origine du sinistre. Boudreaux, qui s'était pourtant juré de ne plus s'occuper de ce genre d'affaires, accepte néanmoins la mission. N'a-t-il pas quelques comptes à régler avec les notables du cru ? Sur place, il fera la connaissance de Juliette Baumann, journaliste de La Dépêche, qui elle aussi penche pour la piste criminelle. Mais leur enquête dérange.

  • En délicatesse avec sa maison de disques, Bob Dylan reçoit en 1962 le soutien du " man in black " : le légendaire Johnny Cash. Leur amitié devient le roman de l'Amérique.
    Dès la sortie de son premier album, Bob Dylan peut compter sur un soutien de poids au sein de sa maison de disques : celui du chanteur Johnny Cash, alors au faîte de sa carrière, qui voit en lui le continuateur d'une folk music en péril.Devenus amis, les deux hommes entament une correspondance. En marge d'une décennie tragique - celle de la guerre du Vietnam, des assassinats de JFK et Martin Luther King -, ces lettres suivent la vie chaotique de deux monstres sacrés de la culture populaire, reflétant leurs coups de génie... et leurs coups de blues.De Nashville à Saigon et de Newport à Paris, on suit les compères chez les moonshiners, ces fabricants d'alcool clandestin. On assiste au mythique concert de Cash à la prison de Folsom, en 1968. Et l'on croise une Marilyn Monroe défoncée à la benzédrine, un Richard Nixon gravement offensé, un Alice Cooper superbe et généreux, un Kris Kristofferson en homme de ménage dans les studios Columbia.En filigrane, Michel Embareck et son double - le vieil animateur de radio connu sous le nom de " Rôdeur de minuit " - revisitent avec verve l'histoire américaine, de la lutte sanglante pour les droits civiques jusqu'à l'élection d'Obama.

  • Sur la ligne blanche

    Michel Embareck

    Langlet, prince destroy du show-biz, a disparu. Deux journalistes déglingués mènent l'enquête. Rock + suspense : naissance d'un genre. Poker d'As de L'Année du polar 1986.
    " Star des médias, Langlet, surnommé le pape du rock, fait et défait les réputations dans le micro-maquereaucosme du show-biz. Trente ans, fast-donjuan, buveur, shooté, ubiquiste, ce wonder boy tout-puissant n'a pas réussi de la sorte sans se faire de nombreux ennemis. Aussi sa disparition soudaine fait-elle sensation.Journaliste sur la touche, le narrateur, flairant le scoop de sa vie, se lance sur les traces du disparu, dont il va reconstituer le fulgurant et dangereux parcours en une série de ash-backs stroboscopiques, zigzaguant des milieux branchés aux campements de ferrailleurs et du Palace aux vestiges du Golf Drouot... " (Michel Lebrun, L'Année du polar)Journalistes vendus aux producteurs, concerts organisés par la mafia, musiciens animés du seul souci d'échapper à l'usine... Entre Paris, Marseille, New York et Le Havre, l'enquête-fiction de Michel Embareck nous entraîne en Cadillac dans les coulisses obscures du show-biz, où l'intégrité s'achète et où l'honnêteté se noie dans le Jack Daniel's.Fresque d'une génération en perfecto et santiags croco, Sur la ligne blanche redonne au rock les couleurs du mythe.

  • Pourquoi Flaco Moreno, chanteur français connu pour ses tubes à consonance hispanique et des prises de position altermondialistes, s'est-il suicidé à La Nouvelle-Orléans, où il était venu enregistrer son nouveau disque ?Les parents du défunt, persuadés que leur fils au bonnet péruvien totémique a été assassiné, chargent Victor Boudreaux, le privé migraineux aux méthodes expéditives, d'éclaircir le mystère. Une enquête qui le conduira dans les bayous de Louisiane, puis dans la jungle du Vietnam avant de le ramener à Saproville-sur-Mer, la ville de toutes les corruptions.Un roman policier et d'aventures musclé, picaresque et immoral. Le commerce équitable y croise le trafic de pierres précieuses, une géniale combine de blanchiment d'argent et des marchés publics véreux.

  • L'enquêteur Victor Boudreaux, assisté de Jeanne ainsi que de sa nièce débarquée tout droit de Louisiane, se retrouve bien malgré lui dans une affaire digne d'un film noir : l'un de ses amis d'enfance est accusé du meurtre de sa compagne.A Bénirpurhain, capitale des nouvelles technologies, affaires d'argent, magouilles et crimes passionnels s'entremêlent. Entre arrangements entre personnalités publiques, investissements malhonnêtes et, pour couronner le tout, l'assassinat en prison du copain d'enfance, Victor Boudreaux et ses acolytes n'auront aucun répit, et surtout, ne pourront se fier à personne.Dans cette ville où personne n'est innocent, un suspect peut se cacher derrière n'importe qui. Même les gendarmes et les francs-maçons ont leurs secrets !Il semblerait bien que ce ne soit pas seulement pour un crime passionnel que Victor Boudreaux ait été appelé à Bénirpurhain...

  • Avis d'obsèques

    Michel Embareck

    • Archipel
    • 1 Septembre 2013

    Un matin d'automne, dans une ville de province, le corps de Fabrice Kerbrian du Rescouet, alias " Fabulous Fab ", est retrouvé en bordure d'un jardin public. L'autopsie révèle qu'il a été abattu à bout portant d'une balle derrière la tête. Fait étonnant, l'arme utilisée par l'assassin est un pistolet japonais datant des années 1940.Pour quelles raisons cet héritier d'un empire de presse régionale - au bord de la faillite - a-t-il été tué ? Et par qui ? Un mari jaloux - l'homme était coureur -, des investisseurs mécontents ? Ou un fantôme du passé au courant de quelques lourds secrets de la famille Kerbrian du Rescouet ? Sous la pression d'un procureur carriériste, les policiers de la PJ explorent de multiples pistes.En même temps, Victor Boudreaux, l'ancien lanceur de marteau devenu détective privé, enquête sur un trafic d'oeuvres d'art volées dans les églises. Ce faisant, il dérange le microcosme local, qui n'aime pas les vagues. D'autant que se profilent les élections municipales...

  • Le nom de Gene Vincent est inséparable de son hit intemporel, " Bee-bop-a-Lula ". Mais en 1968, l'époque n'est plus au rockabilly : les fans réclament de la sauvagerie. Quant à Jim Morrison, l'emblématique chanteur des Doors, il rêve d'en terminer avec la musique pour renaître à Paris dans la peau d'un poète.Les deux artistes, âgés de 33 et 25 ans, partagent déconvenues et désespoir. Morrison voue un culte sans borne à son aîné. Les voilà pourtant tous deux prisonniers d'une célébrité trop précoce, qui les conduit à se détruire.Défonces suicidaires, bisbilles avec la justice et soucis conjugaux seront le ciment de leur amitié, nourrie d'alcool, de drogue, d'errance et de blues. Résistera-t-elle aux excès en tous genres ? Quand la réalité rattrape la fiction, en 1971, ne reste que le souvenir de deux existences foudroyées à trois mois d'intervalle.Los Angeles, Woodstock, Miami, Toronto, Paris... Dans ce roman où les faits réels alimentent la fiction, on croise John Lennon, Alice Cooper, Richard Nixon, Elvis Presley, Charles Manson. Le tout rythmé par les commentaires d'un vieil animateur radio qui a vécu en direct une époque bénie où le rock'n'roll était bien plus qu'une musique à danser.

empty