• Nathan Lucius est un jeune homme ordinaire. Il dort avec la lumière allumée. Il collectionne les vieilles photos anonymes. Il vend des encarts publicitaires dans un journal. Il s'entend plutôt bien avec sa chef. Parfois ils vont boire des bières. Il a une amie plus âgée, Madge, une antiquaire un peu fantasque. Il aime que chaque jour ressemble exactement à la veille. Il déteste les souvenirs. Un type banal. Un jour, Madge lui demande de l'aider à en finir. Elle a un cancer, elle n'en a plus pour longtemps, elle souffre trop. Parfois, il ne se souvient plus de rien. Il est un peu confus. Il est des gouffres dont il vaut mieux éviter de s'approcher. Scénario implacable écrit au cordeau, drôle, glaçant, fascinant, cette première traduction en français de Mark Winkler est un tour de force vertigineux dont on se gardera de livrer le secret : on ne plonge pas impunément dans l'esprit d'un type comme Nathan Lucius.

  • How far would you go for your best friend? If she begged you to, would you kill her?
    Nathan Lucius, 31, is an ad salesman at a Cape Town newspaper. Disaffected, hard-drinking and plagued by blackouts, Nathan lives alone and has only one true friend, a woman named Madge. But Madge is dying slowly of cancer, and when she asks Nathan to end her pain, she sets off a shocking string of events.
    A modern-day answer to Crime and Punishment, My Name Is Nathan Lucius is a taut and unforgiving exploration of the intersection of violence, trauma, social responsibility, and memory. Stylish, intense, and unforgettable, this glittering noir gem will appeal to readers of Irvine Welsh and Chuck Palahniuk as well as fans of Thomas Harris and Dennis Lehane.

empty