• En l´an 2108, la Troisième Guerre mondiale a pris fin depuis déjà plus d´un siècle mais les stigmates de ses destructions atomiques n´ont pas disparu et l´humanité, décimée par les massacres chimiques et bactériologiques, a subi une irréversible mutation. C´est à la découverte de cette nouvelle espèce animale dont l´instinct sexuel est devenu saisonnier que va se lancer le professeur Poole, spécialiste néo-zélandais de botanique, dont l´île-continent a été miraculeusement épargnée.


    À travers la fiction littéraire d´un scénario de film providentiellement sauvé du désastre, Aldous Huxley évoque avec un brio insurpassable l´un des « avenirs de cauchemars » qui peuplent peut-être le troisième millénaire.



    Aldous Huxley est né en 1894 dans une famille appartenant à l´élite intellectuelle britannique. Diplômé d´Oxford où il s´est lié d´amitié avec D. H. Lawrence, il surmonte une maladie qui le rend presque aveugle, se marie, voyage en Inde et aux États-Unis. En 1931, il écritLe Meilleur des mondesen seulement quatre mois. C´est un succès international. En 1937, il s´installe à Hollywood où il devient scénariste. Il continuera de publier jusqu´à sa mort en 1963.

  • île

    Aldous Huxley

    Lorsque le journaliste Will Farnaby échoue sur l'île de Pala, il croit avoir découvert la société idéale. La communauté des îliens s'organise autour des valeurs de justice, de respect et de liberté, dans une parfaite osmose avec la nature. Mais cet équilibre idyllique est rapidement menacé par les convoitises internationales, à commencer par le sultanat voisin.
    Huxley orchestre le malentendu : l'utopie de l'Éden retrouvé, réinventé par la main de l'homme, fera long feu, pour mieux se fracasser contre les instincts humains les plus funestes.

  • Hypérion a été l'événement de l'année 1991 dans le domaine de la science-fiction, unaniment salué par la presse, du Monde à l'Express, et plébiscité par les lecteurs. Après avoir obtenu les prix Hugo et Locus, ce splendide roman a rejoint Dune dans la légende de la science-fiction.

    Voici enfin La chute d'Hypérion, tant attendu, qui prolonge Hypérion.

    Tous les secrets d'Hypérion seront dévoilés, toutes les énigmes résolues, dans un style à nouveau différent qui démontre une fois encore l'exceptionnel talent de Dan Simmons.

    Vous saurez pourquoi les sept pèlerins se sont retrouvés sur la planète mystérieuse qui abrite les Tombeaux du Temps. Vous découvrirez les véritables ressorts de la guerre qui fait rage autour d'elle et qui menace d'embraser toute la galaxie humaine, tout le Retz.

    Vous comprendrez le rôle unique du cybride de John Keats, le poète ressuscité, et celui du gritche.

    Ici s'affrontent des dieux, créés par les humains ou descendant d'eux.

  • - 62%

    Au XXVIIIe siècle, sur la planète Hypérion, les dangers s'amoncellent. Celui de la guerre avec l'approche de la flotte des Extros en perpétuel conflit avec l'Hégémonie. Celui du gritche, figure mythologique et meurtrière que révère l'Eglise des Templiers. Celui de l'ouverture des Tombeaux du Temps qui dérivent de l'avenir vers le passéà la rencontre d'une imprévisible catastrophe.
    Dans l'espoir de sauver Hypérion et d'accomplir leurs destins suspendus, sept pèlerins se dirigent ensemble vers le sanctuaire du gritche. Il y a le père Lenar Hoyt, prêtre catholique, qui a vu l'enfer ; le colonel Kassad, dit le Boucher de Bressia, à la recherche d'un rêve ; Martin Silenus, le poète, qui a connu la Vieille Terre et perdu les mots ; Brawne Lamia, la belle détective, qui a aimé un John Keats synthétique : le Consul qui a régné sur Hypérion ; Sol Weintraub, l'érudit, dont la fille perd des années ; et le Templier Het Masteen, qui garde ses secrets.
    Autant d'énigmes, autant d'histoires, qu'ils choisissent de conter avant d'affronter les labyrinthes d'Hypérion. Autant de styles différents.
    Hypérion a été récompensé par le prix Hugo en 1991.

  • L'univers uni, c'est fini. L'Empire galactique se désagrège. Trente mille ans de chaos sont au programme. Et moi, j'en ai trop fait et je suis las.
    Oui, je m'appelle Hari Seldon et je vois que ce nom vous dit quelque chose. Tout ce que j'ai fait, c'est

  • "Le Dit d'Aka" se situe dans le vaste cycle de Hain. La civilisation Hainish, techniquement évoluée et bienveillante, qui a maîtrisé le voyage interstellaire, est entrée en contact avec la Terre. Forte de ses propres erreurs, elle est porteuse d'une promesse prudente de paix, de progrès et intervient le moins possible sur les mondes qu'elle essaie d'intégrer à l'Ekumen, vaste confédération de peuples humanoïdes.La Terre est alors dévastée par la pollution et, avant les événements relatés dans le livre, a été l'objet de graves convulsions sociales qui ont conduit un temps à la dictature d'un théisme antiscientifique : l'Unisme. L'intervention d'Ekumène a limité les dégâts.Sutty, une Terrienne originaire de l'Inde, formée par l'Ekumen, est envoyée sur un monde récemment contacté : Aka. Un régime progressiste et musclé, la Corporation, y a pris le pouvoir, et a entrepris d'interdire et d'éradiquer systématiquement les traditions, jusqu'aux bibliothèques des anciennes cultures d'Aka. Cela lui semble le prix à payer pour se moderniser et atteindre les étoiles, selon l'exemple de l'Ekumen.Membre de la petite mission de l'Ekumen sur Aka, Sutty est envoyée en mission dans l'arrière-pays. L'Ekumen en effet ignore presque tout du passé culturel des peuples d'Aka, et le supérieur de Sutty espère qu'elle saura en ramener les éléments. Elle comprend alors comment une société, longtemps statique et dominée par la Tradition transmise à travers des contes, a été bouleversée par l'arrivée des visiteurs venus des étoiles et a entrepris, à marche forcée et au prix du reniement de son passé, de les rattraper.Le parallèle est esquissé entre la situation de la Terre, où l'Unisme a essayé de détruire le savoir scientifique, et Aka, où la Corporation a entrepris de détruire le savoir traditionnel. Ni Sutty ni l'auteur ne prennent position pour ou contre le progrès ou la tradition, mais suggèrent contre tout fanatisme, en particulier religieux, qu'écarter l'un ou l'autre revient pour une société à s'amputer de son passé ou de son avenir.Ce court roman est complété de "Le Nom du monde est forêt", et d'une postface consacrée à l'oeuvre de Le Guin et à la science-fiction écologiste.

  • Troie, c´est la Guerre chantée par Homère dans l´«Iliade». Ici, les dieux de l´Olympe sont des posthumains qui bénéficient, grâce à la technologie, de pouvoirs extravagants, une quasi-immortalité, la possibilité de se déplacer dans le temps et dans l´espace, des armes prodigieuses. Ils habitent, sur Mars, le mont Olympos, le plus haut volcan connu du système solaire. Leur spectacle favori, voire obsessionnel, demeure cette Guerre qui se déroule sur terre et dont aucun d´eux ne connaît l´issue. Aucun, sauf Zeus...
    Pour vérifier la conformité de la guerre réelle avec ce qu´en a conté Homère, les scholiastes, des spécialistes de l´Antiquité, sont chargés d´observer les dessous de cette Guerre. C´est ainsi que Thomas Hockenberry, un universitaire du xxe siècle, se retrouve malgré lui enrôlé par Aphrodite pour faire triompher les Troyens, et rien moins qu´assassiner Athénée.
    Mais, à jouer ainsi avec l´espace et le temps, les dieux posthumains mettent en péril le système solaire et l´univers tout entier... Une aventure trépidante, une réflexion sur l´avenir d´une humanité dépassée par ses créations et sur le sens de la culture. Certainement l´un des premiers chefs-d´oeuvre de science-fiction de ce XXIe siècle débutant...

  • Après le succès critique et public d´Ilium, en voici la suite et la fin... Rappelons que les dieux de l´Olympe sont des « posthumains » qui bénéficient grâce à la technologie de pouvoirs extravagants, d´une quasi-immortalité, et de la possibilité de se déplacer dans le temps et dans l´espace ; qu´ils habitent, sur Mars, le mont Olympos, le plus haut volcan connu du système solaire ; qu´ils ont comme principale distraction l´observation de la guerre de Troie ; qu´ils tentent, comme il se doit, de faire triompher leur camp à grand renfort de tromperies et de tricheries ; et que, lassés de s´entretuer sous leurs yeux, Achéens et Troyens ont décidé, à la fin d´Ilium, de s´unir pour se lancer à l´assaut d´Olympos. Parviendront-ils à leur fin ?
    Comme Hypérion naguère, ce roman appelle plusieurs niveaux de lecture : c´est une aventure trépidante mais aussi une réflexion sur l´avenir d´une humanité dépassée par ses créations et par ses descendants. On peut aussi voir Olympos comme une interrogation sur le sens de la culture. Dan Simmons multiplie les citations et les allusions littéraires (il évoque non seulement Homère, mais aussi Shakespeare, Proust, Nabokov et bien d´autres), suggérant par là que les véritables créateurs d´univers sont les écrivains.

  • Cet ultime chapitre de l'Histoire de la Culture restera comme l'un des chefs-d'oeuvre de Iain M. Banks, récemment disparu.
    La Galaxie est peuplée d'un grouillement de civilisations plus ou moins avancées parmi lesquelles la Culture tient une très bonne place. Lorsqu'une de ces civilisations, humanoïde ou autre, atteint un très haut niveau de développement, elle choisit généralement la Sublimation, c'est à dire qu'elle accède collectivement à un niveau supérieur de l'être. Personne ou presque n'est jamais revenu pour en parler ou ceux, très rares, qui l'ont fait se sont montrés incapables d'en dire quelque chose d'intelligible.
    Une forme de transcendance ? Peut-être. Mais physique puisqu'il s'agit de passer aux dimensions supérieures que nous annonce la théorie des cordes et dans lesquelles s'ouvriraient une infinité de possibles que les Non-Sublimés ne peuvent même pas imaginer.
    Les Gziltes, humanoïdes, alliés de la Culture mais qui n'y ont jamais adhéré, ont atteint ce stade et se préparent à une Sublimation générale. Mais les choses ne sont pas simples. Malgré leur très haut niveau de civilisation, les Gziltes ont développé une espèce de complexe de supériorité : dans leur plus haute antiquité, un Livre Sacré leur promettant un destin manifeste leur a été remis par les Zihdren, une civilisation depuis Sublimée qui leur a servi de Mentor. Ce Livre Sacré avait une particularité: il contenait des prévisions scientifiques qui allaient se révéler exactes. De là à se considérer comme une espèce élue, il n'y avait qu'un pas que certains Gziltes ont franchi.
    À la veille de leur Sublimation, un vaisseau Zihdren se présente qui doit délivrer un message. Il est détruit. Puis est détruit également le Quartier Général des Gziltes.
    Tout cela ne concerne apparemment en rien la Culture. Mais quelques-uns de ses vaisseaux et de leurs Mentaux s'inquiètent du conflit possible et apprécient peu le funeste sort fait à l'envoyé Zidhren. Parmi les Gziltes eux-mêmes, certains veulent savoir la vérité. Une jeune Gzilte, Cossont, virtuose avec ses quatre bras (dont deux rajoutés) d'un improbable instrument de musique conçu pour exécuter une pièce célèbre réputée pour être presque injouable et selon certains inécoutable, la Sonate pour Hydrogène, est envoyée à travers la Galaxie remplir une mission impossible : retrouver la trace d'un humain, un certain QiRia, qui prétend être aussi vieux que la Culture et savoir quelque chose sur le Livre Sacré des Gziltes.
    Ce roman sera malheureusement le dernier du cycle de la Culture, car Iain M. Banks est décédé le 9 juin 2013 des suites d'un cancer foudroyant.

  • L'an 2040. Nexus est une nouvelle nano-molécule capable de relier les cerveaux entre eux. Alors que certains veulent l'exploiter, d'autres cherchent à l'anéantir. Kade, un jeune étudiant biologiste, voit dans cette drogue de nouvelles possibilités de communication et un immense progrès pour la société. À l'aide d'une poignée d'amis, il parvient à l'améliorer afin qu'il ne soit plus nécessaire de la consommer régulièrement pour en ressentir les effets. Mais les agences gouvernementales sont à leurs trousses... Sam, une espionne travaillant pour le compte de l'ERD (Emerging Risks Directory), les contraint à coopérer : Kade doit servir d'appât en intégrant l'équipe de Su-Yong Shu, une célèbre et géniale scientifique chinoise soupçonnée par l'ERD de travailler sur une technique lui permettant d'asservir les gens contre leur volonté. Dans un monde où se mêlent scientifiques chinois, moines bouddhistes et agents de la CIA, le jeune homme ne tardera pas à s'apercevoir que les enjeux sont bien plus importants qu'un simple trafic de stupéfiants...

  • Les États-Unis vers 2035. L´Amérique est en faillite financière, politique et morale. L´équilibre du monde que nous connaissons a été entièrement bouleversé. Israël a été rayé de la carte, terrassé par des bombes nucléaires. Nick Bottom, un ancien policier de Denver, est engagé par le multimilliardaire japonais Hiroshi Nakamura pour reprendre l´enquête sur l´assassinat de son fils Keigo et de la compagne de celui-ci, survenu six ans plus tôt. Nick a déjà enquêtéà l´époque sur cette affaire mais depuis la mort de sa femme, il a quitté la police et est devenu accro au flashback. Toute l´Amérique, désintégrée, sans repères, s´adonne à cette drogue révolutionnaire qui permet de revivre ses souvenirs. Dans ce contexte apocalyptique, Nakamura tire son pouvoir presque illimité de son immense fortune et de son rôle de conseiller plénipotentiaire pour la reconstruction de l´Amérique. Mais pourquoi tient-il tant à ce que Nick reprenne une enquête qui n´a rien donné six ans plus tôt ?

  • Lorsqu´une éclipse solaire embrase le ciel, la fin du monde semble proche. Les tremblements de terre et éruptions volcaniques se multiplient jusque sous la mer, où un ancien commandant de la Navy en mission de sauvetage, Jack Kirkland, se voit contraint de regagner la surface à bord de son sous-marin. Non loin de là, sur une île du Pacifique, le président des États-unis s´envole en catastrophe avec l´Air Force One en direction de Washington, mais ne tarde pas à s´écraser. Le gouvernement réquisitionne le sous-marin de Jack pour partir à sa recherche, mais c´est une tout autre découverte que Jack et son équipage s´apprêtent à faire. Car les séismes ont ramené à la surface les vestiges d´une civilisation perdue gisant au fond de l´océan, qui pourrait bien sauver la terre de son extinction...

  • Du général Custer à Sitting Bull, du mont Rushmore au pont de Brooklyn, le grand roman de l'Amérique de Dan Simmons.
    Indien lakota, Paha Sapa alias " Collines noires " possède un don remarquable : il lui suffit de toucher un être humain pour pénétrer sa conscience et lire dans son passé comme dans son avenir. C'est en 1876, lors de la bataille de Little Big Horn, qui oppose une coalition de tribus indiennes aux tuniques bleues du général Custer, que le jeune Indien alors âgé de onze ans découvre ses pouvoirs visionnaires et divinatoires. Entré fugitivement en contact avec Custer, Collines noires est aussitôt envahi par les pensées du chef de guerre américain, tombé au champ d'honneur. Il va devoir désormais cohabiter avec cet esprit étranger qui loge en lui.
    Les Collines noires (en anglais, Black Hills), c'est également le nom que les Blancs ont donné au territoire sacré des Indiens, dans le Dakota du Sud. Un lieu où, dans les années 1930, ils ont décidé d'édifier une oeuvre monumentale à la gloire des Pères fondateurs de la nation américaine : les quatre célèbres statues sculptées sur le mont Rushmore, au coeur même de ce sanctuaire. C'est là que, devenu vieux, Collines noires travaille en tant que dynamiteur - caressant le rêve fou de réduire un jour en poussière ces symboles infamants de la suprématie autoproclamée de l'Homme blanc.
    Figure emblématique de la science-fiction, Dan Simmons se mue, avec Collines noires, en historiographe. À l'instar de son héros Collines noires, dont il narre le destin prodigieux - depuis son enfance au côté de Sitting Bull et Crazy Horse jusqu'à la fin de sa vie au mont Rushmore, en passant par ses années au sein de la troupe de Buffalo Bill, la rencontre de l'amour lors de l'Exposition universelle de Chicago de 1893 ou ses souvenirs de la construction du pont de Brooklyn -, Simmons nous invite à pénétrer la psyché des Amérindiens. Il en tire un plaidoyer vibrant en faveur d'une civilisation à la richesse incomparable, impitoyablement ruinée par le cours de l'Histoire.

  • La machine à explorer le temps est le texte fondateur de la science-fiction moderne. Lorsque s'achève le récit de H. G. Wells, le Voyageur se prépare à repartir dans le futur sauver Weena, la charmante Eloï, menacée par les cruels Morlocks...
    Par une chance extraordinaire, la narration de ce second voyage est parvenue à Stephen Baxter, un siècle exactement après la parution, en 1895, de La machine à explorer le temps.

    En voici la fidèle et surprenante transcription.
    Il n'est pas nécessaire pour le goûter d'avoir lu le récit du premier voyage.
    Reparti dans un lointain avenir, le Voyageur surpris découvre un monde différent de celui qu'il avait exploré, où les Morlocks disposent d'une civilisation technologique avancée et ne ressemblent plus aux barbares qu'il a connus.
    Flanqué du Morlock Nebogipfel, il s'aventurera sur les Vaisseaux du temps jusqu'aux confins du temps et de l'espace, des univers parallèles et des possibles.
    Sans jamais perdre l'espoir de retrouver la délicieuse Weena.
    Les vaisseaux du temps, dans la tradition de la plus haute science-fiction britannique, celle de Wells, de Stapledon, de Brunner, de Ballard, d'Aldiss et de Banks, est à la fois un roman d'aventures et un conte philosophique.
    C'est sans doute l'un des plus grands textes de science-fiction de la décennie. Il a obtenu le British Science-Fiction Award 1996, le John Campbell Memorial Award 1996 et le Philip K. Dick Award 1997, et il a figuré parmi les cinq finalistes du prix Hugo en 1996.

  • Lawler est le médecin de Sorve, une île flottante sur la planète Hydros, monde-océan tout au bout de la Galaxie. Il n'y a pas d'astroport sur Hydros parce qu'on n'y trouve pas de terrer ferme. Sauf peut-être un continent mythique, de l'autre côté de la planète, nommé La Face des eaux. Soixante-quatorze humains vivent sur Sorve, en bonne intelligence avec les Gillies, les habitants originels de la planèe qui ont construit les îles flottantes et qui tolèrent la présence des humains.
    Jusqu'à ce que Delagard, l'armateur, commette l'irréparable. Les Gillies chassent les humains à jamais. Alors commence à bord des vaisseaux de Delagard une terrible odyssée à la surface d'un océan empli de vies intelligentes. Les proscrits rejoindront-ils une autre île ou seront-ils condamnés à errer sur les flots ? Leur unique espoir se rouve-t-il sur la Face des eaux ?

  • Les Chems sont devenus immortels. Leur seul objectif : lutter contre l'ennui qui les accable et la folie qui les guette. Alors, ils transforment pour leur plaisir les races qui peuplent la galaxie grâce à Fraffin, leur fabricant d'Éden. Le plus doué de tous. Sans rival dans l'art de manipuler des êtres vivants. Ses créatures ne savent pas qu'elles jouent un rôle dans le grand jeu de l'histoire et qu'il en est le scénariste.
    Seule Ruth, une jeune Terrienne, décide de se rebeller. Le fabricant d'Éden aurait-il semé chez ses créatures les germes d'une conscience susceptible de se retourner un jour contre les Chems ? Kelexel, l'Investigateur, est convaincu qu'il y a traîtise...

  • XXIVe siècle. Effet de serre. Plus de couche d'ozone. La Terre a basculé dans les bouleversements climatiques, et le ciel brûlant de minuit ne laisse jamais filtrer la moindre fraîcheur.
    Tandis que Paul Carpenter remorque un iceberg monstrueux afin d'alimenter Los Angeles en eau potable, Nick Rhodes, biologiste, cherche à adapter l'humanité à une atmosphère pauvre en oxygène, pour le compte d'un conglomérat japonais. Isabelle cherche l'amour, et Jolanda le dépassement de l'art.
    Ils sont tous pris au piège de ce monde dégradé, de leurs vies bancales et de leurs amours furtives, aussi déboussolés que la Terre brûlante qui les porte.
    Et tous, ils cherchent la sortie.
    Dans les étoiles...
    Robert Silverberg, consacré par quatre prix Hugo et cinq prix Nebula, dresse ici le tableau d'un avenir plausible, terrifiant et fascinant.

  • Au cours d'une expédition, des astronautes s'échouent sur une planète, qui ne doit sa chaleur et sa lumière qu'à la bioluminescence de sa flore et à son activité géothermique. Malgré les avaries subies par leur navire spatial, ils décident de tenter de retourner sur Terre ; deux d'entre eux, Tommy et Angela, préfèrent cependant rester plutôt que de courir le risque d'un nouveau voyage. Cent soixante-trois ans plus tard, leurs descendants espèrent toujours une expédition de sauvetage de la part des Terriens. Au sein de cette société stagnante et dégénérescente, appelée La Famille, l'adolescent John Redlantern fait tout pour rompre le statu quo. Il ne supporte plus de voir son peuple se cantonner dans la vallée étroite où l'homme a initialement posé le pied et souhaite explorer le reste de ce monde, quitte à se faire des ennemis...

  • En des temps de grands changements, les espoirs et les regrets se mêlent dans le coeur des hommes. Après tant de luttes héroïques, les chevaliers dragons doivent affronter une dernière menace. L'ultime chute des Fils combattue, l'Étoile Rouge, revenue à une orbite inoffensive, cessera d'être dangereuse pour Pern. Dans un monde libéré de son fléau et bouleversé par l'explosion de la technologie, les chevaliers dragons auront-ils encore leur place ?

  • Dans l'univers de Moxyland dominé par les nanotechnologies, la liberté est devenue un luxe et l'objet d'un combat sans merci.

    Le Cap, dans un futur proche.
    Au sein de la société ultra technologique qu'est Moxyland, le monde virtuel a pris le pas sur l

  • Pour protéger l´homme qu´elle aime, Hannah n´a eu d´autres choix que d´avorter. Condamnée à porter sur sa peau la couleur de son crime, la jeune femme, teinte en rouge, devient le réceptacle de l´injustice, de l´ignorance et de la brutalité des hommes. Inspirée de La Lettre écarlate, un roman d´apprentissage vivement salué par la critique, ancré dans un monde où les dérives religieuses ont anéanti le droit des femmes et la liberté d´expression. Un monde pas si éloigné du nôtre...


    Etats-Unis, dans un futur proche.


    À 26 ans, la vie d´Hannah Payne vient de se transformer en cauchemar. Coupable d´avortement, la jeune femme est condamnée à porter sur sa peau la couleur de son crime. Chrome, Rouge, voilà sa nouvelle identité.

    Pourtant, élevée dans une famille très pieuse, son existence n´avait jusqu´alors tourné qu´autour de l´Église. Jusqu´au jour fatal de sa rencontre avec le célèbre et charismatique pasteur Aidan Dale. Convoité par des centaines de femmes, Aidan, qui semble mener une vie heureuse avec son épouse, souffre de ne pouvoir avoir d´enfant.

    Attirés par une force plus puissante que leur volonté, Hannah et Aidan entament une liaison aussi dangereuse que secrète. Mais lorsque Hannah découvre qu´elle est enceinte, il n´y a plus d´issue. Pour préserver la réputation de l´homme qu´elle aime, elle se résout au pire. Mais dans un pays gouverné par les lois religieuses, où une grande partie de la population a été rendue stérile, un acte contre la Vie ne peut rester impuni.

    Dénoncée, enfermée dans une cellule chromatique et condamnée à seize ans de mélachronisme, Hannah a fait le choix de taire le nom de l´avorteur et du père de l´enfant. Seule, rejetée par sa mère et par Dieu, la jeune femme ne tarde pas à faire l´expérience de la cruauté du monde.

    Envoyée dans un centre de redressement moral, victime de la haine et de la violence des groupes anti-avortement, au nombre desquels figure son beau-frère Cole, Hannah n´a plus le choix. Pour survivre, il faut fuir.

    Aux côtés de son amie Kayla, une Rouge, Hannah va tout tenter pour rejoindre la frontière canadienne. Mais pour ceux qui se sont éloignés des sillons tracés par Dieu, la conquête du salut ne pourra se faire que dans la souffrance.

  • Vider, sous la mer, des puits de pétrole dans une zone contrôlée par l'ennemi, puis ramener le butin aux États-Unis : une mission ultradangereuse, même pour un sous-marin aussi perfectionné. Mais le plus curieux dans cette affaire, c'est l'équipage : quatre hommes, pas un de plus. Dont un psychologue, " Long John " Ramsey.
    Si les vingt missions précédentes ont échoué, cette fois grâce à l'appareil inventé par Ramsey - capable de déjouer les effets d'une psychose artificielle, l'arme secrète ennemie - le sous-marin est prêt à parer toutes les attaques.
    Mais la menace vient-elle vraiment de l'extérieur ?

  • Le roman inédit de l'auteur de Dune.


    Après des décennies de désordres, un gouvernement mondial s'est imposé sur notre planète. Il tire - du moins officiellement - sa légitimité de l'opinion publique et fonde ses décisions sur des sondages quotidiens. Le Coordinateur assume l'autorité suprême sur les bureaux : Bur-Opp, le Bureau des Opinions, Bur-Cont, Bur-Psy, Bur-Trans et autres administrations , dont les dirigeants se livrent à d'incessantes luttes d'influence.
    Chargé d'assurer l'entente entre les bureaux, Daniel Movius est le Liaitor. Mais, victime d'un conflit avec un rival, le voilà débarqué, perdant ses privilèges de High-Opp et renvoyé dans les rangs des Low-Opps, qui occupent les emplois subalternes et survivent misérablement dans les Terriers. Ici, le mécontentement gronde, et une crise pourrait bien survenir qui risquerait de mettre en péril la civilisation sur toute la planète.
    Instruit par sa chute et sa découverte du monde clandestin des Seps, les Séparatistes, qui défendent la valeur de l'individu contre la machine bureaucratique, Movius reprendra-t-il le chemin des sommets ?
    Demeuré inédit jusqu'à ce jour, refusé à l'époque et sans doute retrouvé dans les archives d'un agent littéraire, High-Opp est le roman des débuts de Frank Herbert. Il annonce les chefs-d'oeuvre ultérieurs, dont Dune et Dosadi, par sa richesse d'idées et sa défense des valeurs humaines contre toute forme de tyrannie.
    Une postface de Gérard Klein replace ce roman dans son époque et tente d'expliquer pourquoi il a si longtemps été ignoré.

  • Les Fils mortels pleuvent sur Pern, les Chevaliers-Dragons affrontent le danger malgré les intrigues des Seigneurs et la malveillance des Anciens. Pour relancer la guerre, il faudrait des armes nouvelles : les lézards de feu ou des larves ? À moins que la solution ne soit d'envahir l'Étoile Rouge...

empty