• Inventeur génial dès son plus jeune âge, amoureux de la nature, grand marcheur, il sillonna le monde à pied et fut le premier à percevoir les dangers de l'exploitation de la nature. John Muir aurait pu être millionnaire, il a choisi d'être vagabond. Il a inspiré Alexis Jenni (prix Goncourt 2011).
    " C'est l'homme le plus libre que j'ai jamais rencontré " disait de lui Theodore Roosevelt.
    Né en Écosse, débarqué à 10 ans aux États-Unis avec son frère et son père, installé dans la région des grands lacs, il travaille sans cesse dans les champs et lève parfois la tête pour regarder la nature environnante qui l'émerveille. Le soir il invente des objets mécaniques qu'il présente ensuite en ville comme, par exemple, cet appareil qui le sort automatiquement du lit à l'heure du lever.
    Très vite John Muir s'interroge sur le sens de cette vie de forçat, alors qu'il pourrait vivre en autonomie dans la nature. Il quitte le Wisconsin et sillonne les États-Unis à pied jusqu'en Californie. Dès lors, il parcourra le monde.
    Figure mythique aux États-Unis, créateur des parcs nationaux, John Muir posa clairement la question du sens de la vie dans la nouvelle société industrielle et industrieuse et il y a répondu, par son mode de vie.
    Prix Goncourt 2011 pour
    L'Art français de la guerre (Gallimard).
    Ce livre a reçu le prix du Livre Lumexplore 2020

  • L'histoire vraie du new-yorkais Billy Gawronski, qui, en 1928, âgé d'à peine 17 ans, embarqua clandestinement à bord d'une expédition scientifique en Antarctique dirigée par l'explorateur Richard Evelyn Byrd.
    Le 24 août 1928, à la nuit tombée, un garçon de dix-sept ans traverse l'Hudson à la nage et monte à bord du City of New York.
    Depuis l'enfance, Billy Gawronski rêve d'aventure. Lorsqu'il a vent du projet de l'explorateur Richard Byrd - être le premier à prendre des photos aériennes du pôle Sud -, il est déterminé à faire partie du voyage. Mais son père, immigré polonais très actif dans la communauté, a d'autres projets pour lui. Dans ces années 1920, marquées par des ascensions sociales fulgurantes, Rudy Gawronski ne songe qu'à ajouter "& Fils " à l'enseigne de son entreprise de décoration d'intérieur. Dépité, Billy s'introduit alors clandestinement sur l'un des bateaux de la première grande expédition américaine du XXe siècle.

  • Et si l'histoire des États-Unis s'était avant tout bâtie sur le crime ? Réputée violente, la société américaine fascine par ses assassinats présidentiels, ses caïds de la mafia ou ses serial killers. Mais au-delà des stéréotypes, ce livre nous fait découvrir le rôle central de la criminalité dans la conquête puis l'administration du « Nouveau Monde ». L'idéologie libérale promeut d'emblée l'initiative individuelle comme moteur du progrès économique : la contrainte est perçue comme nocive et le pragmatisme l'emporte bien souvent sur un puritanisme de façade. L'analyse historique est ici jalonnée de portraits hauts en couleur. De la délinquance de rue à la corruption jusqu'au sommet de l'État, la sous-culture criminelle se généralise à toutes les strates de la société. Elle fait partie de la vie : petit boulot pour les uns, mal nécessaire pour les autres. Elle imprègne la conscience collective à travers les figures du hors-la-loi, du gangster ou du mercenaire. Elle s'institutionnalise au sein de lobbies qui font de l'illégalité la norme. Et elle essaime au-delà de ses frontières, où l'American way of crime s'exporte presque aussi bien que l'American way of life. « Non seulement [ce] livre foisonne d'anecdotes, de récits, d'histoires individuelles qui tiennent le lecteur en haleine, mais il nous fait découvrir le caractère quasiment épique de l'histoire américaine avec une force et une originalité qui me paraissent admirables. » Simone de Beauvoir

  • Malgré un succès d´audience partout dans le monde, cette série historico-policière de sept saisons et 156 épisodes ne fait pas l´objet d´une édition DVD en raison du coût des droits musicaux de sa très riche bande originale. Le but de ce livre est de l´analyser sous un angle historique et de contribuer à lui donner une place dans la mémoire des sériephiles. Inspirés par des faits réels et appuyés sur des connaissances historiques précises, les crimes résolus par les policiers de Cold Case proposent un portrait « en coupe » - fictif et néanmoins très pédagogique - de l´Amérique contemporaine, avec un traitement tout particulier de l´histoire des femmes et des minorités. Il s´agit aussi de montrer que le propos développé par les scénaristes de cette série policière diffusée sur la chaîne hertzienne conservatrice CBS est profondément « de gauche » (la gauche américaine) et progressiste. Enfin, en tant que série des années 2000, Cold Case est bien sûr marquée par les attentats du 11 Septembre et les deux guerres (Afghanistan et Irak) que les États-Unis ont mené pendant sa diffusion.

  • Quelle est l'histoire de la liberté aux Etats-Unis d'Amérique ? Le peuple américain est renommé pour être libre, il aime à l'être, il l'est ; mais comment entend-il la liberté ? Comment la pratique-t-il ? Ce livre aide à comprendre l'histoire de la liberté en Amérique : de la liberté de la personne et du domicile ; de la liberté dans ses rapports avec la loi du recrutement ; de la liberté dans ses rapports avec le système administratif...

empty