• Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé.
    Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du xvi siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre !
    Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan...
    En décrivant les prodigieuses aventures qui s'ensuivront, Jules Verne a peut-être atteint le sommet de son talent. La vigueur du récit, la parfaite maîtrise d'un art accordé à la puissance de l'imagination placent cet ouvrage au tout premier plan dans l'oeuvre exceptionnelle du romancier.

  • Tenter de traverser l´Afrique d´est en ouest par la voie des airs, prétendre survoler dans sa plus grande largeur le dangereux continent noir à bord d´une fragile nacelle livrée à tous les caprices des vents, c´était, au temps de Jules Verne, une entreprise d´une audace incroyable. Comme on peut s´y attendre, les cinq semaines qu´il faudra au docteur Fergusson et à ses deux compagnons pour y parvenir seront pleines d´imprévu et de péripéties. Ce roman passionnera ceux qui s´intéressent aux débuts de l´aéronautique et, en général, tous ceux qui aiment l´humour et la verve des « Voyages extraordinaires » dont Cinq semaines en ballon ouvrait la série. Paru en décembre 1862, il eut un succès foudroyant en France d´abord, puis dans le monde.
    Illustrations de l´édition originale Hetzel. 

  • On a ouvert les portes. Si ce n'est la lassitude des corps accumulée depuis toutes ces années, rien n'empêche plus ces hommes et ces femmes de quitter le camp. Ils sont libres. La plupart restent là pourtant, espérant l'arrivée d'hypothétiques camions. Quelques autres, sous l'impulsion du robuste Garri, entreprennent de partir à pied. Il s'agira pour eux de rejoindre les plaines du Nord-Est, là où il se pourrait que tout soit encore comme avant, et qu'une vie nouvelle puisse s'y reconstruire. Enfin, cela reste à vérifier.

    En tout cas, avant cela, il faudra bien franchir les longs plateaux, les villages dévastés, et surtout, la barrière redoutable des hautes montagnes...



    Nord-Est est le récit d'une expédition, aux ressorts profondément humains, entre fable et western métaphysique.

    Né à Châteauroux, Indre, 1962

    Il est l'auteur de plusieurs livres parus aux éditions de La fosse aux ours, notamment Radeau (2003, Prix des librairies Initiales), Léger fracas du monde (2005), L'Impasse (2006), L'Incendie avec Hubert Mingarelli (2015), Une Forêt d'arbres creux (2015), Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar (2017) et Partiellement nuageux (2019).

    Antoine Choplin a reçu le Prix France Télévisions 2012 pour La Nuit tombée.

  • Un destin passé dans l'ombre de deux des explorateurs les plus mythiques de leur temps, Fridtjof Nansen et Roald Amundsen : telle devait être la vie de Hjalmar Johansen, jeune Norvégien au coeur sensible, loyal et d'un courage à toute épreuve. Alors qu'il a 26 ans, Nansen l'engage pour l'expédition du Fram (1893-1896) à la conquête du pôle Nord et en fera son « second » pour l'ultime tentative : trois ans de voyage, de périls, de solitude et de souffrances. Plus tard, c'est Amundsen qui s'appuiera un temps sur lui avant de l'exclure du premier cercle.
    Il admirait le premier, malgré son caractère implacable, et haïssait le second. Mais avec les deux, il manqua de mourir. Et de retour chez lui, il se sentit abandonné, jusqu'à son suicide en 1913. Messner se glisse ici dans la peau de ce héros injustement oublié pour lui rendre une voix : grâce à lui, au fil des pages, Johansen dépeint des épopées aujourd'hui d'un autre temps et met en lumière le caractère de ses « chefs », tant admirés et redoutés, qui contribuèrent, malgré tout, à donner un sens à sa vie.

  • En cette année 1863, Allen Lovell, frère cadet du duc de Rochefast, vit un amour aussi secret qu'intense avec Andrew Smith, l'un de ses camarades à Oxford. Mais aimer un autre garçon dans l'Angleterre victorienne est un crime qu'Allen apprend à ses dépens, poussé à faire un choix qui le sépare de son amant dans les pires conditions.
    Sept ans plus tard, une expédition navale vers le grand Nord remet brutalement les deux hommes en présence, laissant Allen tourmenté, incapable de trouver la paix. Et comment le pourrait-il, lorsqu'en plus de la froideur d'Andrew à son égard, il doit subir les assauts d'un mystérieux ennemi qui, pour l'atteindre, n'hésitera pas à semer le chaos sur le navire ?

  • Partez à la découverte d'un monde fascinant
    -Des dizaines de cavernes et de sites exceptionnels à découvrir
    -Des conseils pour parcourir en toute sécurité un milieu méconnu
    -Des outils pour bien planifier vos aventures souterraines
    -Des clés pour comprendre la formation des cavernes, la faune cavernicole et le climat souterrain
    -Des centaines de photographies, de plans, d'illustrations et de références.

  • Nous sommes très heureux de publier sous forme de livre électronique le récit de la recherche du Dr Livingstone par Henry Stanley. Quel étrange choix, me diriez-vous ! Pourquoi donc aller chercher ce récit qui n´intéresse peut-être plus grand monde ?
    Eh bien, tout d´abord parce que le récit est passionnant. Il est passionnant en soi, et rendu passionnant par le style du narrateur. Henry Stanley est un journaliste, et il sait captiver ses lecteurs.
    Ensuite parce que l´esprit d´aventure fait du bien à tout le mode, et en particulier aux plus jeunes. Il nous semble qu´il est bon de contribuer à transmettre cet esprit d´aventure, grâce auquel tant de découvertes ont pu être faites. Cela passe par la diffusion des récits les plus connus d´entre eux, et que nous avons commencé à éditer. Henry Stanley et le Dr Livingstone en font partie.
    Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Stanley est passé par de nombreuses épreuves pour retrouver Livingstone : la défaillance de ses colaborateurs, une guerre entre pays qu'il devait traverser, la fièvre, la faim...
    Et à son retour, une certaine jalousie de la part de ceux qui voulaient retrouver le Docteur, et n'y sont pas parvenus.
    En plus du récit du voyage, Stanley rapporte deux chapitres de découvertes géographiques et ornithologiques.
    Nous avons repris les illustrations du livre originel, et nous en avons ajouté d´autres, plus actuelles, lorsque cela s´est avéré possible et/ou opportun.
    Nous voudrions rendre un hommage à la traductrice, Mme Lorau, qui manifestement était une spécialiste des voyages en Afrique, et qui ne s´est pas contentée d´une simple traduction. Les nombreuses notes de bas de page (qui ont été presque toutes ajoutées par elle) montrent la précision de son récit.
    Enfin, nous avons gardé à la fin du livre les Appendices, plus par respect pour le livre que par intérêt, car la plupart des chiffres donnés ne sont plus très utiles de nos jours. Là encore, ces ajouts nous montrent la précision et l´organisation de Stanley.

  • François Edouard Raynal est parti courir l'aventure suite à la faillite de son père, et il souhaite s'enrichir pour le bien de sa famille. Après avoir travaillé comme régisseur d'une plantation puis chercheur d'or en Australie, il s'embarque avec quatre autres compagnons pour étudier une possible implantation d'une usine d'exploitation d'huile de phoque dans les îles Auckland.
    Sous la tempête, leur bateau fait naufrage, et les cinq hommes se retrouvent sur cette île inhabitée, loin de toute route maritime. Certes, un accord avec leur armateur prévoit que, sans nouvelles de leur part au bout de quatre mois, celui-ci lancera une expédition de secours.
    La vie s'organise. D'un point de vue matériel, nos hommes réussissent à faire du feu, à construire une cabane, à se nourrir des lions de mer qui vivent aux alentours, et même à faire du savon pour rester propre.
    D'un point de vue humain aussi, la petite communauté se structure pour le bien de tous. Ils établissent un règlement de vie, ils instaurent une « classe du soir » pour que tout le monde reste bien occupé, chacun fait le ménage et l'entretien de la maison à tour de rôle. La prière et la confiance en la providence ne manque pas. Raynal, l'auteur, fait preuve de savoir-faire technique et de bon sens humain.
    Après leur premier hiver, ils décident de renforcer le canot de sauvetage de leur bateau échoué pour tenter de quitter l'île.
    Le livre contient les 40 illustrations de l'édition d'origine.

  • « M. le Dr Jean Charcot rend compte ici, pour le grand public, de sa seconde campagne dans l'Antarctique. Il exposera, en d'autres publications et avec l'aide de ses collaborateurs, quels sont les travaux poursuivis, les résultats géographiques, maritimes, scientifiques, obtenus pendant les deux années de labeur et de danger passées loin des hommes et des terres habitables. »

  • « Où pensez-vous que soit Livingstone ?
    - Je n'en sais vraiment rien, monsieur.
    - Croyez-vous qu'il soit mort ?
    - Possible que oui, possible que non.
    - Moi, je pense qu'il est vivant, qu'on peut le trouver, et je vous envoie à sa recherche.
    - A la recherche de Livingstone ! Mais c'est aller au centre de l'Afrique ! Est-ce là ce que vous entendez ?
    - J'entends que vous partiez, que vous le retrouviez, n'importe où il soit, que vous rapportiez de lui toutes les nouvelles possibles ; et qui sait !... le vieux voyageur est peut-être dans le besoin. Prenez avec vous tout ce qui pourra lui être utile. Naturellement vous suivrez vos propres idées ; faites comme bon vous semblera ; mais retrouvez Livingstone. »

  • Ce livre entre sans aucun doute dans notre collection « Grands aventuriers ». Le personnage est peut-être moins connu que Livingstone, Stanley, Garnerey ou encore Raynal, il n'empêche que son histoire et son périple sont assez impressionnants. Polonais né en Ukraine, exilé en France après le partage de la Pologne en 1831, ...

empty